Les biocosmétiques : vous connaissez ?

Par le Docteur Dominique Eraud
Protéger la peau, corriger ses petites imperfections, ou lutter contre les premiers signes de l'âge... Telles sont les attentes du consommateur lorsqu'il achète un produit cosmétique. Pour répondre à ces exigences, la cosmétique naturelle a beaucoup progressé et elle propose désormais toute une gamme de soins intégrant des principes actifs réellement performants issus du monde entier. Les
biocosmétiques respectent la Nature et l'environnement autant que notre propre nature. Ils n'ont rien à envier aux produits conventionnels “hauts de gamme” et “hauts de prix”. Nous sommes tous concernés : et oui !



Les biocosmétiques : vous connaissez ?
Certains disent : “Mais moi, je n'utilise jamais de cosmétiques !” Ah bon... et le savon, le dentifrice, le shampoing et le parfum ?

D’où vient le terme cosmétique ?
Dans la pensée grecque, kosmeticos – qui signifie “relatif à la parure” - est un dérivé merveilleux de kosmos, “l'ordre de l'univers”. De la même manière, dans la pensée chinoise traditionnelle, le macrocosme et ses rythmes sont en connexion interactive et permanente avec le microcosme qu'incarne la personne humaine.

La peau
C'est un composant vital et précieux, de même que l'organe le plus étendu du corps humain. Sans peau pas de vie : regardez les grands brûlés... La peau est par excellence le reflet de l'intérieur. D'ailleurs, rappelez-vous nos grand-mères, à la campagne, quand elles nous voyaient débarquer pour les grandes vacances.
Elles regardaient nos cheveux et nos ongles...et cela décidait éventuellement d'une cure épouvantable d'huile de foie de morue ! Quand on sait maintenant tous les bienfaits des oméga 6 et 3, on réalise que leurs “remèdes de grand-mères” étaient remarquables et pétris de sagesse. La peau comporte trois couches. De l'extérieur vers l'intérieur : l'épiderme, essentiel pour la synthèse de la kératine et de la mélanine ; le derme, très vascularisé, qui joue un rôle dans la cicatrisation et la thermorégulation (il contient les follicules des poils, des cheveux, les glandes sébacées
et sudoripares) ; l'hypoderme, essentiellement composé de graisse. La peau a la même origine embryologique que le cerveau : ils viennent l'un et l'autre de l'ectoderme ; d'où la présence de neuromédiateurs (des cellules nerveuses) dans la peau. Sait-on que les problèmes de peau ont à 80 % des causes d'ordre psychologique ?

Les agresseurs de la peau
■ Le stress : la peau est un organe d’expression. Ce n'est pas par hasard que l'on dit “être bien dans sa peau”.
■ Le tabac : il agresse non seulement par ses effets locaux (les rides des yeux et de la bouche) mais aussi en profondeur. Les 4000 substances chimiques que contient la fumée d'une simple cigarette sont autant de toxiques qui accélèrent le vieillissement cutané. Il perturbe plus de 200 réactions enzymatiques, d'où le changement de couleur, de texture et d'éclat de la peau.
■ Les pollutions sont profondément nocives pour la peau, qu'elles soient :
- atmosphérique : tous les produits de combustion du pétrole et du charbon, ainsi que les pesticides (la France est le 3ème utilisateur mondial) ;
- domestique : poussières, fumées, plaques anti-moustiques, désodorisants…
- électromagnétique : portables, ordinateurs, télévisions.
■ Les radicaux libres : ce sont des molécules d'oxygène comportant un électron libre qui cherchent à se fixer ; elles provoquent des dégâts cellulaires si elles se trouvent en excès : c'est le stress oxydatif. Bien sûr, il existe des antioxydants naturels, mais ils sont vite débordés.
■ Le soleil : pour moi, il s’agit plutôt d’un ami. Il n'y a que dans l'excès qu'il peut nuire. Il ne faut pas diaboliser le soleil : il est indispensable à la santé de la peau.

Un joli grain de peau : quelques secrets
Avant même le recours aux cosmétiques, rappelons quelques principes élémentaires : il n'est pas de belle peau sans une hygiène alimentaire et de vie (sports, détente…), un équilibre psychologique, une harmonie physique et spirituelle.
Commençons par une alimentation aussi bio que possible. L’agriculture biologique est respectueuse de l'environnement ; elle exclut les pesticides et les engrais chimiques de synthèse, n’entraîne pas de pollution de l'air, des sols et de l’eau.
Les produits bio sont tolérés à 100 %, leur innocuité est prouvée : pas d'effets secondaires mais souvent au contraire des effets thérapeutiques. De plus, les emballages sont recyclables.
La peau a besoin d'un équilibre entre protéines, vitamines, oligoéléments, sels minéraux, acides gras insaturés (oméga 6 et 3)... Les aliments à privilégier sont les légumes cuits et crus, les légumineuses, les céréales complètes (peu de blé), les graines germées, les poissons, les oeufs, les algues, les fruits frais et secs, le germe de blé, la levure de bière, et peu voire pas de produit à base de lait de vache. Ne pas oublier de boire, au moins un litre d’eau par jour, en dehors des repas.
Les plantes à utiliser pour libérer la peau des toxines : la bardane, la pensée sauvage ; l'argile verte à boire le matin ; et une algue comme la chlorella, qui favorise la flore intestinale. Si l’on ne digère pas bien (dans tous les sens…), cela se ressent sur la peau. Penser alors à faire des cures de 21 jours de prébiotiques – des composants alimentaires qui influencent la flore intestinale – et de probiotiques - des microorganismes vivants qui renforcent la flore.

Pourquoi choisir un cosmétique bio ?
On se doit de choisir son cosmétique avec autant de soin que son alimentation ; en effet les cosmétiques standards sont lourds de danger. Une étude menée à Boulder aux Etats-Unis (Colorado) sur des femmes utilisant des cosmétiques courants en quantités normales et dont la composition est parfaitement connue, montre qu'elles absorbent chaque année par la peau deux kilos de produits chimiques ! Le professeur Rob affirme que “60 % de n'importe quel produit appliqué sur la peau est absorbé par l'organisme”.

Les principaux critères des cosmétiques bio sont :
■ l’utilisation de matières premières issues de cultures bio ; l'élaboration des ingrédients n'a pas nécessité l'intervention de manipulations chimiques ou technologiques gourmandes en énergie et polluantes ;
■ l’emploi de végétaux renouvelables (dont l’exploitation n'épuise pas les ressources de la planète) ; les matières premières ont subi peu de transformations, et uniquement des transformations simples : macération, distillation, fermentation, filtrage ;
■ des procédés de fabrication respectueux de la santé de l'homme et de la planète (de la source au produit fini) ;
■ l’absence de test sur les animaux ; on peut très bien faire des expériences sur les cellules humaines ! Par ailleurs, à la fin de toute expérience sur les animaux, on dit qu'elle “n'est pas transposable sur l'être humain”.... Alors pourquoi continuer à le faire ?
■ les emballages recyclables ;
■ un conditionnement minimum pour un minimum de déchets (pas d'unidose, si possible des grands flacons avec pression).

Bref, choisir un biocosmétique, c'est un acte citoyen voire humanitaire.
Pour vos achats, pensez surtout à vous procurer des produits bio des marques éthiques… C’est important quand on sait qu'une femme mettra environ 27 kg de cosmétiques dans sa vie…

Quelques règles simples
Pour garder une peau en bonne forme, pas de formule miracle ! Tous les jours, un sommeil réparateur, des exercices physiques, de la marche… Il est également bénéfique d’effectuer régulièrement des exercices relaxants (Tai Chi, Qi Cong,Yoga…), de la méditation, des massages énergétiques, …. ; et pourquoi pas des séances d’acupuncture esthétique ????, une technique qu’on trouve dans les textes traditionnels chinois et très méconnue en occident.
Je pratique cette dernière technique avec bonheur, car les résultats sont réels : une amélioration de la texture de la peau et un éclat lumineux “particulier”. Cette technique est décrite dans les textes anciens ; elle a pour but de ralentir le vieillissement, de diminuer certaines rides et d'agir préventivement sur la santé.
La séance se poursuit par des conseils d’utilisation des cosmétiques : leur application s’effectue dans le sens de la circulation de l'énergie au niveau du visage ; elle se fait en suivant des lignes circulaires et toujours en terminant vers le haut, afin de profiter au maximum du potentiel des cosmétiques.
Et puis… nous entrons en période estivale et l’usage immodéré et en grande quantité (le badigeonnage des enfants dès l’arrivée sur la plage) des produits solaires, et là, toute la famille est concernée par les cosmétiques standards qui contiennent des substances toxiques très dangereuses. Alors, faites attention et surtout lisez les étiquettes.
Je ne peux pas terminer cet article sans vous raconter rencontre avec un médecin chinois qui pratique le Feng Shui et vous parler des tests de diagnostic énergétique effectués au moyen d'outils qu'il a mis au point. On lui a proposé vingt cosmétiques bio dans des flacons semblables sans étiquette ; il a sélectionné comme cosmétiques les plus performants ceux élaborés avec des plantes cultivées en biodynamie. Donc, si le bio est nécessaire, il n’est pas suffisant ! Il faut également que le produit soit énergétisé et qu’il possède une vibration.
(…)
En choisissant un cosmétique bio, on se fait du bien et on fait du bien à la planète. On peut donc être belle en bio : c'est l'écologie de l'intérieur et de l'extérieur. Comme disait Gandhi :
“L'exemple n'est pas le meilleur moyen de convaincre, c'est le seul”.
Docteur Dominique Eraud



Le Docteur Dominique Eraud est médecin acupuncteur et phythothérapeute, membre fondatrice de l'Intelligence Verte, fondatrice du collectif Ecomédecines (et ainsi membre de l’Alliance pour la Planète), fondatrice de la coordination nationale médicale Santé Environnement CNMSE, correspondante WWF pour la diffusion des documents d'information sur la santé.
dominique.eraud@laposte.net


Vendredi 12 Septembre 2008
Alessandra Buronzo


Programme minceur et bien-être 100% nature

Programme minceur et bien-être 100% nature


Découvrez le programme minceur et bien-être 100% nature d’Alessandra Moro Buronzo, présenté par Olivia Adriaco. Recevez tous les jours vos emails de coaching ainsi que des vidéos conseils pour retrouver la ligne et la forme grâce à l’approche mise en place par Alessandra Moro Buronzo. Accédez à des plans repas, des listes de courses hebdomadaires et passez votre test des Fleurs de Bach pour découvrir le mélange qui répondra à vos besoins. Posez vos questions à une équipe de diététiciennes dédiée à votre bien-être et découvrez la communauté « Maigrir 100% Nature » pour vous aider à atteindre votre objectif. Passez dès maintenant votre bilan minceur GRATUIT avec Alessandra en cliquant sur le lien ci-dessous : http://methode-naturelles.aujourdhui.com/maigrir.asp


Les infos de...

Inscription à la newsletter

Français  Italian

Tous mes livres

Docteur, est-ce normal ou pas?

Mes astuces et conseils de NATUROPATHE

Antioxydants qui guérissent

Encyclopédie des fleurs de Bach

Bicarbonate de soude - Citron - Vinaigre - Argile - Miel - Sel. Les 6 produits miracles

Salades composées selon Alessandra !

La conscience de la nature

Epices qui guérissent

Mes recettes 100% fait maison : l'indispensable ; c'est moi qui l'ai fait

Remèdes de nos grands-mères